ambulance tanger samu urgences

Un été à Tanger : Méduses et galères portugaises, que faire en cas d’incident ?

In juillet 28, 2019
164 Views

Dans le cas où vous souhaiteriez passer des vacances à Tanger qui vous offre à la fois sublimes plages et excellentes conditions météo, faites très attention! L’augmentation de la température de l’eau favorise la reproduction des méduses. 

Au Maroc, en Méditerranée comme en Atlantique, l’apparition de la galère portugaise est de plus en plus fréquente, sous le nom de physalia physalis appelée aussi physalie,  qui ressemble à une vessie transparente, bleutée et rosée, comme un ballon dégonflé, d’une dizaine de centimètres, une présence accrue peut conduire à une interdiction de baignade.

En cas de contact, que faire ?

 

Au contact de son venin, la physalie toxine, les personnes touchées peuvent présenter différents symptômes, incluant des brûlures intenses pouvant être très douloureuses, des douleurs musculaires locales ou généralisées, ou une gêne respiratoire.

Les cellules des physalies contiennent un minuscule harpon, associé à une source de venin paralysant. En cas de contact direct, le premier réflexe sera d’éliminer ces piques et retirer délicatement les tentacules collés à l’aide d’un papier, d’un bout de plastique, d’un coquillage, ou même d’un morceau d’algues.

 

Il ne faut pas utiliser un liquide agressif ( vinaigre, salive ou l’urine) parce que cela déclencherait des cellules urticantes encore non activées. 

Ensuite, il faut rincer la blessure à l’eau de mer, sans oublier bien sûr de  consulter un médecin ou se rendre aux urgences après une piqûre. 

Il faut noter aussi qu’il est fortement déconseillé de la toucher car même après sa mort, la galère portugaise reste dangereuse.

Comments are closed.